Thelma et Louise – Thelma and Louise (1991)

Thelma et Louise. Un film à la thématique féministe présentant deux amies éprises de liberté échappant à leur quotidien morose. Tout laisser derrière soi pour vivre librement. C’est un film féministe car il met en avant la liberté de la femme combative. 

Thelma Yvonne Dickinson a un mari autoritaire et dominateur. Louise qui ne supporte pas de voir son amie dans cette situation  a la sympathique idée de partir un week-end loin. L’élément perturbateur de l’histoire prend rapidement place. Lors de leur première pause, Thelma flirte avec un inconnu qui tente de la violer. Pour la défendre, son amie Louise a le réflexe de sortir son revolver. L’homme est abattu sur le coup. Le revolver est symbole de la défense. Une femme a pris les devants pour affirmer que son corps n’est pas une propriété masculine. Puis, Thelma flirte plus tard avec un jeune homme charmant qui lui place discrètement de la drogue dans ses affaires. 

 Leur voyage qui se voulait heureux et insouciant devient cauchemardesque. Au lieu d’en profiter comme elles le voulaient, elles fuient.  Cependant, on retrouve tout de même la joie de voyager et d’être ensemble car elles se croient invisibles et inatteignables. Malgré le fond sombre de l’histoire, on rigole, on passe du bon temps! Elles sont folles, délurées. Ce voyage est émancipateur et leur permet de se redécouvrir.

Nous savons que Louise a commis un crime et on s’attend à ce qu’elle soit rattrapée par les événements. Cependant, comme on s’attache à ces deux femmes drôles, débordantes de vie on espère qu’elles s’en sortent, jusqu’au bout Un road-movie pour accompagner ce duo parfait, représentatif d’une amitié inébranlable!

Avec Geena Davis et Susan Sharandon.

Un film culte!

Thelma and Louise. A film dealing with feminism putting on stage two freedom lovers friends, escaping from their bleak everyday life. Leaving everything behind to leave freely. It is a feminist film since it is putting forward the liberty of the fighter woman.  

Thelma Yvonne Dickinson has a bossy and dominating. Louise who cannot bear to see her friend in this situation has the nice idea to go away on a weekend.  The disruptive element of the story is rapidly on set. For their first break, Thelma flirts with a random guy who attempts to rape her. To defend her, Thelma has the reflex to take out her gun. The man is shot instantly. The gun is symbol of defence. A woman took action to assert that her body is not a masculine property. Then, Thelma later on flirts with a charming young man who discreetly puts drugs in her belongings. 

Their trip who was initially to be happy and carefree becomes nightmarish. Instead of enjoying it as they wished to, they escape. However, we still find again the joy to travel and to be together because they think they are invisible and unreachable. Despite the dark background of the story, we laugh, we have a good time! They are mad, brazen. This trip is emancipating and allow them to discover themselves again. 

 We know that Louise and we expect her to be catch up by the events. However, we get attached to these two funny and brimming with life women. We hope they will do well, till the end! A road movie to accompany this perfect duo, typical of an unwavering friendship!

With Geena Davis and Susan Sharandon.

A cult film!

Publicités

Julieta – Pedro Almodovar (2016)

Pedro Almodovar présente dans Julieta un magnifique portrait de femmes émouvantes. Julieta reprend contact avec sa fille après quelques temps de coupure. Au début du film, la raison de cet éloignement nous est inconnue avant de comprendre qu’Antia n’a pas digéré la mort de son père lorsqu’elle était en vacances avec une amie des années plus tôt. Elle estime que sa mère est coupable.

Julieta montre un amour indéfectible pour sa fille. Elle tente tout pour tenter de la retrouver. Entre pleurs et remise en question, Julieta est une femme immensément émouvante. Antia est une jeune fille qui a du caractère et qui se « retire du monde » pour se reconstruire.  

Les lettres écrites par Julieta permettent évidemment la communication avec sa fille mais aussi à l’héroïne de revenir sur tout son passé. C’est le passé qui forge l’histoire.

Comme dans de nombreux films, Pedro Almodovar s’intéresse aux femmes pour en faire des portraits pleins de personnalité.

 

Pedro Almodovar presents in Julieta a wonderful portait of touching women. Julieta gets in touch again with her daughter after a gap in time. At the beginning of the film, we do not know anything about the reason of this distance before understanding that Antia did not get over her father’s death when she was on holiday with a friend years ago. She thinks her mother is guilty.

Julieta shows an unswerving love for her daughter. She attempts everything to find her again. Between weeps and questioning, Julieta is immensely touching. Antia is a woman with temper and who « cuts herself off from the rest of the world » to start over.

Letters written by Julieta obviously enable Julieta to communicate with her daughter but also to come back on her past. It’s the past who shapes the story.

As in many films, Pedro Almodovar takes an interest in women to make portaits full of personnality.

Tout pour lui plaire – A case of you (2013)

Peut-on se faire passer pour quelqu’un d’autre dans le but de plaire à une fille? En tous cas, Sam l’a fait. Cet écrivain de Brooklyn qui se rend tous les matins dans un café et rencontre un jour Birdie, la serveuse. Ils apprennent à se connaître simplement même si certaines répliques paraissent trop « cliché » du genre « quels sont tes goûts? La question qui veut tout dire… 😉 

Sam qui est charmé par cette jolie blonde décide de littéralement entrer dans son monde au point de mentir sur ses capacités. Il dit qu’il joue de la guitare alors qu’il n’y a jamais joué et décide de prendre des cours. Birdie se rend compte de cette tactique mais ne dit rien car elle est également attirée par lui.

Leur relation est mignonne et touchante. Sympa et pas trop cucu! Sympa pour un soir tranquille!  

Can we really pretend to be someone else to be liked by a girl? Anyway, Sam did. This writer from Brooklyn who goes to a café every morning and meets Birdie one day, the waitress. They get to know each other simply even if some words can seem too much « clichéd » like « what are your tastes? » The question that means everything ahah.

Sam who is charmed by this pretty blond literally decides to go inside her world to the point of lying about his capacities. He says he plays guitar whereas he has never played it and decides to take classes. Birdie realises this tactic but does not say anything because she is also attracted to him.

Their relationship is cute and touching. Nice and not too cheesy! Nice for a quiet evening!

.Justin Long & Evan Rachel Wood.

L’hibiscus pourpre – Chimamanda Ngozi Adichie, Purple hibiscus

Après Americanah, je vous présente L’hibiscus Pourpre. C’est le premier roman de cette auteure, publié en 2006. Il raconte l’histoire de Kambili et Jaja, deux frères et soeurs élevés par Eugene, leur père conservateur et sévère. Il est très pieux et ne tolère le moindre écart en matière de relâchement envers la religion. Eugene incarne vraiment la figure du paternel invincible qui a toujours le dernier mot. Au Nigéria, il est connu et impliqué dans la vie politique.

Lorsque le coup d’Etat éclate à cause de protestations politiques et sociales : professeurs en grève, pénurie d’essence, Eugene envoie alors ses enfants chez leur tante Ifeoma. Là-bas les deux jeunes gens découvrent une joie de vivre et une insouciance qu’ils n’avaient jamais connue auparavant du fait de leurs principes religieux omniprésents. 

Tante Ifeoma est une femme agréable et permissive mais elle sait faire appel à son autorité quand il le faut. Elle a trois enfants; deux garçons, Obiora et Chima et une fille, Amaka. 

L’entente entre les garçons est là dès les premiers temps. Cependant, ce n’est pas le cas des filles qui ont un peu plus de mal à s’apprivoiser car elles ont un tempérament différent :  Kambili est timide et Amaka est prompte à critiquer. 

Le tempérament de Kambili va changer grâce à un prêtre, Père Amadi, de qui elle tombera amoureuse. Là se trouve un paradoxe : elle qui a été habituée à respecter la religion à la lettre tombe amoureuse du représentant de Dieu. Cela montre que les principes religieux s’effacent face aux sentiments. Ce prêtre lui montre de l’affection et de l’intérêt, ce qui l’aide à prendre confiance; Père Amadi est un homme bienveillant. 

Ce séjour chez leur tante leur apprend le goût de la liberté qui n’a pas de prix.

Chimamanda Ngozi Adichie décrit les rapports humains avec une formidable justesse. Nous sommes spectateurs de cette vie de famille dans laquelle Jaja et Kambili se sentent enfin exister. Ils font des activités, participent au quotidien familial et se sentent mieux.

 

L’hibiscus pourpre est un hibiscus parmi d’autres chez leurs parents. Il symbolise la beauté et la fraîcheur, seul élément vivant dans l’ambiance obscure de leur maison d’Egunu. 

J’ai adoré ce livre et espère que vous partagerez ce sentiment! 

Orgeuil et Préjugé (1813) Jane Austen -adaptation series in 1995

 

Orgueil et Préjugé. Un roman que je connais par coeur puisque j’ai fait mon mémoire dessus. Un roman écrit en 1813 par Jane Austen, femme appartenant à la petite bourgeoisie. Jane Austen n’a jamais voyagé et est souvent restée fidèle à son environnement. Elle a étudié chez elle dans le Hampshire.  En 1813, elle écrit Orgueil et Préjugé. Un roman de moeurs où tout oppose les deux personnages principaux : Elizabeth Bennet et Mr.Darcy. 

L’humour est de mise dans ce roman. Trois personnages sont ridiculisés :  Mrs Bennet, Mr Collins et Lady Catherine de Bourgh. Mr Bennet est le roi de l’humour avec son ton et ses airs détachés. 

Mrs Bennet est si obsédée à l’idée de marier ses cinq filles qu’elle en devient ridicule. Les marier revient à vivre confortablement. Mr Bennet possède une fortune qui ne revient pas à ces filles. A l’époque, c’était uniquement un membre masculin de la famille qui pouvait prendre possession de la fortune. 

Le roman commence comme un conte de fées. Tout le comté attend le bal de Netherfield pour rencontrer le beau Mr Bingley qui gagne 10 000 livres par an. Toutes les femmes présentes au bal sont des potentielles Cendrillon. 

La famille Bennet et les Bingley se rapprochent. Mr Bingley, homme sympathique et sociable a un ami dont il est complètement opposé. Mr Darcy. Ce dernier est fier, arrogant et effacé. Mr Bingley est amoureux de Jane Bennet, la soeur d’Elizabeth.

L’histoire se dessine entre le couple formé par Mr Darcy et ‘Elizabeth. Ce sont des personnages parfaitement similaires car ils sont aussi fiers l’un que l’autre. Un facteur empêche leur union : la différence de classe sociale. Elizabeth appartient à la petite bourgeoisie tandis que Mr Darcy fait partie de l’aristocratie. Le mariage, dans ce roman comme dans tous les autres de Jane Austen, est l’élément central des intrigues. Une jeune fille doit se marier avec un homme fortuné afin de vivre confortablement. 

A ce propos, Elizabeth est une femme moderne qui combat les normes de son époque. Elle refuse de se marier avec son cousin, Mr Collins, homme complètement égocentrique et obsédé par l’argent. Pour l’héroïne, ce qui importe est d’avoir des sentiments et elle refuse à tout prix de se soumettre à un mode de vie qui ne lui conviendrait pas.

Ce roman est une vraie réflexion sur la place de la femme au XIXème siècle. A travers le personnage d’Elizabeth, Jane Austen nous fait part de son désir de modernité. 

Les deux personnages prennent du temps avant de dialoguer et de s’apprivoiser. Ils sont trop piégés dans leurs jugements et cela les empêchent d’envisager une issue à leur conflit. 

Roman aussi agréable qu’intéressant.

Pride and Prejudice. A novel I know by heart since I did my dissertation on it. A novel written by Jane Austen in 1813, woman of the gentry. Jane Austen never travelled and has often stayed in her environment. She studied at home in Hampshire. In 1913, she wrote Pride and Prejudice. A novel in which everything opposes the two main characters : Elizabeth Bennet and Mr Darcy.

Humour is very present in this novel. Three characters are made fun of  : Mrs Bennet, Mr Collins and Lady Catherine de Bourgh. Mr Bennet is the king of humour with his tone and his detached airs.

Mrs Bennet is so obsessed  about getting her daughters married that she becomes ridiculous. Getting them married implies to live comfortably. Mr Bennet has a fortune that his daughters cannot have. At this time, it was only a male member of the family that could take in the fortune. 

 The novel begins as a fairytale. All the county waits for the ball of Neverthield to meet the handsome Mr Bingley who owns 10 000 pounds a year. All the women there at the ball are potential Cinderellas.

The Bennet family and the Bingleys get close to each other. Mr Bingley, a nice and sociable man has a friend of whom he is completely opposed to. Mr Darcy. The latter is proud, arrogant and retiring. Mr Bingley is in love with Jane, Elizabeth’s sister. 

The story draws itself between Elizabeth and Mr Darcy’s couple. They are perfectly similar because they are as proud as one another. A factor makes their union impossible: the social class difference. Elizabeth belongs to little gentry whereas Mr Darcy is part of aristocracy. Marriage, in this novel as any other one by Jane Austen is the central element of the plots. 

A young lady must to get married with a wealthy man in order to live comfortably. 

 Besides, Elizabeth is a modern woman who fights standards of her time. She refuses to get married with her cousin, Mr Collins; a complete self-centred man and obsessed with money. To the heroin, the important is to have feelings and she refuses to be submitted to a way of life she would not like. 

This novel is a real reflexion about the place of the woman in the 19th century. Throughout Elizabeth’s character, Jane Austen tells us about her desire for modernity. 

The two characters are taking their time talking and getting used to each other. They are too much trapped in theirs judgements and it prevents them from figuring out their conflict. 

Novel as enjoyable as interesting.

 

 

What’s eating Gilbert Grape (1993) Gilbert Grape

Gilbert Grape est un film magnifique, plein d’amour et d’humanité. La famille Grape vit dans une petite ville imaginaire perdue de l’Iowa, nommée Endora. C’est une ville où il ne se passe rien de palpitant et où tout le monde vit une routine. Gilbert Grape travaille dans le magasin dans lequel tout le monde fait ses courses, Foodland. Sa situation familiale est compliquée. Sa mère ne sort plus de chez elle depuis qu’elle est obèse, son petit frère Arnie est autiste et l’entente avec ses soeurs n’est pas tellement au beau fixe. 

La relation qu’il entretient avec son frère Arnie est tendre et pleine d’humanité. Ils s’entendent aussi bien que des meilleurs amis et vivent de bons moments qui rendent leur relation encore plus fusionnelle. 

Puis, Gilbert fait la rencontre d’une jeune fille, Becky, qui changera sa vie et se liera d’amitié avec Arnie.

La vie monotone des personnages du film est illuminée par de beaux moments qui nous touchent et qui font de Gilbert Grape un excellent film.

Avec Johnny Depp, Leonardo Dicaprio et Juliette Lewis. Réalisé par Lasse Hallström. 

Gilbert Grape is a wonderful film, full of love and humanity. The Grape family lives in a small lost imaginary town called Endora. It is town where nothing thrilling happens and where everyone lives a routine. Gilbert Grape works in a shop in which everyone is shopping, Foodland. His family situation is complicated. His mother does not go out of her house since she is obese, his little brother is autistic and he does not get along so well with his sisters.

The relationship he shares with his brother Arnie is tender and full of humanity. They get along as best friends and live good moments that make their relationship a lot more stronger.

Then, Gilbert is introduced to a young girl, Becky; who will change his life and will get to be friend with Arnie.

The monotonous life of the characters is lit up by good moments that touch us and thar make of Gilbert Grape an excellent film.

With Johnny Depp, Leonardo Dicaprio and Juliette Lewis. Directed by Lasse  Hallström.