Les jours de mon abandon – The days of my abandonment, Elena Ferrante

Article spécial :

 Je commence l’année avec un coup de cœur signé Elena Ferrante Les jours de mon abandon. A ne pas manquer !

 COUP DE COEUR

Olga, trente-huit ans, mère de deux enfants, Gianni et Ilaria se retrouve seule après que son mari ait décidé de la quitter pour une autre femme. Voilà quinze ans de vie commune soudain réduits en miette. Olga reçoit la nouvelle comme un coup de poing en plein visage. Elle est envahie par le sentiment d’incompréhension. Pourquoi ? Comment ? La souffrance la pénètre profondément tant sa vie est bouleversée. En attendant, un homme l’observe…

Elena Ferrante nous présente le portrait d’une femme ravagée par la souffrance. La séparation infligée par son mari Mario est trop cruelle, trop brutale. Olga est du jour au lendemain seule, en charge de ses enfants. Elle aime Mario, passionnément et c’est ce sentiment puissant qui accentue son désir, son besoin de savoir. Savoir pourquoi tout a changé tout à coup, savoir pourquoi ça lui arrive à elle. Se sentir abandonnée par celui qu’elle aime lui fait connaître les frontières de la folie. Elle rêve éveillée à la nouvelle vie de son mari dans les bras d’une nouvelle femme, elle entend des voix, imagine que des gens lui parle. Malgré son profond malaise, sa rancœur amère, elle reste forte et fait au mieux pour rester aimante envers ses enfants. Olga n’est pas tellement entourée, elle n’a pas tellement d’amis. Elle exprime son ressenti en écrivant. L’écriture est un moyen pour elle de tout mettre noir sur blanc et de comprendre. L’ambiance de tristesse voire de mort est visible. La mort psychique, le découragement. Les fourmis qui occupent l’appartement d’Olga rappellent le laisser aller de cette mère de famille, l’atmosphère peu hospitalière de son domicile. Olga a un voisin, Aldo Carrano, un musicien. C’est un homme de nature discrète et serviable. Il parvient tant bien que mal à changer le quotidien tumultueux de sa voisine. Un roman introspectif qui nous amène à analyser en profondeur l’état psychologique d’une femme ravagée par la tristesse.

I’m starting the year with a favourite, signed up Elena Ferrante The days of my abandonment. No to be missed!

Olga, thirty-eight years old, mother of two children, turns up to be alone after her husband has decided to live her for another woman. Here are fifteen years of common life suddenly shattered. Olga receives the news as a crackdown right in her face. She is invaded by the feeling of misunderstanding. Why? How? Suffering deeply penetrates in her as much her life is disrupted. Meanwhile, a man is observing her…

Elena Ferrante presents to us the portrayal of a woman devastated by suffering. The split up inflicted by her husband is too cruel, too brutal. From one day to the other, Olga is alone taking on her children. She loves Mario, passionately and it is this powerful feeling that emphasises her desire, her need to know. Know why everything has suddenly changed, know why it happens to her. Feeling abandoned by the one she loves, make her know the borders of folly. She dreams being awoken of her husband’s new life in the arms of a new woman, she hears voices, imagines people talking to her. In spite of her deep uneasiness, her bitter resentment, she stays strong and does her best to stay loving to her children. Olga is not much surrounded, she does not have many friends. She expresses what she feels writing. Writing is a means for her to put everything in black and white and too understand. The ambiance of sadness, death even is visible. The psychological death, the discouragement.  The ants that occupy Olga’s flat remind of the slackness of this family mother, the least hospitable of her place of residence. Olga has a neighbour, Aldo Carrano, a musician. He is a man of discreet and helpful nature. He somehow manages to change the boisterous everyday life of his neighbour. An introspective novel that brings us to analyse deeply the psychological state of a woman devastated by sadness.

 

Publicités

Un commentaire sur « Les jours de mon abandon – The days of my abandonment, Elena Ferrante »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s