L’Iranienne – Maurice BIGIO

Shirine. Une iranienne convertie à l’Islam qui se bat pour son enfant Shantia, atteint d’une maladie musculaire. Son mari est préoccupé par des sujets contre lesquels elle se bat : le nucléaire, la rigidité des Mollah, l’homophobie. 

Shirine devient l’amie d’une journaliste Européenne mais son mari lui défend d’entretenir des relations avec elle. C’est un homme anti-occidental qui croit en la suprématie de son régime. Selon lui, les Occidentaux ne sont pas fréquentables. Shirine critique ouvertement ses positions. Elle croit en un avenir concernant le conflit Israélo-Palestinien. Son enfant Shantia est malade et son mari refuse de le maintenir dans le système scolaire tandis que Shirine en fait son principal combat. Selon elle, la socialisation demeure essentielle. Son mari, très rétrograde, ne croit pas aux vertus de la médecine et ne fait que de prier les Mollah. Shirine s’insurge contre cela. L’amour qu’elle ressentait pour son mari s’estompe, puis s’efface à la suite de de disputes. Par ailleurs, Shirine devient le symbole de la défense des homosexuels et des écrivains que l’on réprime. Elle devient l’avocate d’un des écrivains les plus connus d’Iran. L’héroïne sait qu’elle court un risque, mais la lutte pour le maintient de la liberté est sa raison de vivre.

Un livre intéressant et facile à lire qui place une femme au centre de l’attention dans une des sociétés les plus patriarcale du monde. Une femme déterminée, combative, dévouée. Un message d’espoir et de lutte face au maintient de la République Islamique mise en place en 1979 par Khomeyni.  Maurice BIGIO qui s’intéresse au Proche-Orient, signe son premier roman. 

Publicités

2 commentaires sur « L’Iranienne – Maurice BIGIO »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s