Le Cercle des Poètes Disparus – Dead Poets Society (1989)

1959. Neil Perry, Knox OverStreet, Charlie Dalton, Todd Anderson et les autres intègrent la prestigieuse école de Welton, l’une des plus reconnues en Amérique. En son sein, la perfection est de mise. Il faut être excellent, discipliné et stricte. Malgré cela, les jeunes hommes ont la chance de connaître John Keating, un professeur de littérature. Cet homme enjoué, anticonformiste donne à ses élèves un grain de folie qui égaye l’ambiance des cours. La littérature, le théâtre sont deux domaines merveilleux selon le professeur et il parvient à passionner les jeunes garçons. Un jour, il leur fait connaître Le Cercle des Poètes Disparus.

Neil Perry est le personnage principal du film. Il est passionné de théâtre, sensible et fragile. Être dans l’école de Welton lui donne un élan de liberté, loin de son père, infiniment sévère.

Todd Anderson partage la chambre de Neil. C’est un garçon raisonnable, timide et réservé.

Knox OverStreet tombe follement amoureux d’une jeune fille.

Charlie Dalton est le leader du groupe. Il est passionné et engagé contre l’injustice.

Richard Cameron est très discipliné, jusqu’à être fayot. (Eh oui, on a tous connu un!!!)

 

Ce film est sans doute mon préféré. Je n’ai jamais autant pleuré que devant Le Cercle des Poètes Disparus. Pleurer tant ce film est émouvant, triste, fort, humain. Robin Williams (RIP grand maître!) qui interprète le rôle de Mr Keating est exceptionnel. La passion des arts émane de lui et elle bouleverse la vie des étudiants qui goûtent à la beauté et à la folie de la vie. L’atmosphère est bonne-enfant entre le groupe d’amis et on prend plaisir à les suivre dans leur quotidien. Le professeur devient complice avec ses élèves. L’intrigue se concentre sur le personnage de Neil Perry qui se trouve tiraillé entre sa passion pour le théâtre et l’avis de son père qui souhaite plus que tout le devoir devenir brillant médecin. Dans ce film, on assiste à toutes les questions qui occupent l’esprit des adolescents : l’accomplissement de ses rêves face à l’avis des parents, le combat face à une trop grande timidité, affronter le regard des autres, l’amour, assumer d’être rebelle. Un film qui offre énormément humainement où rires et larmes s’entremêlent. 
 

Un film de Peter Weir.

Avec : Robin Williams, Robert Sean Leonard, Ethan Hawke, Gale Hansen, Josh Charles…

Scene in English : 

Publicités