Le coeur battant de nos mères, The Mothers – Brit Bennet (2016)

 Nadia Turner. Une Afro-Américaine de dix-sept ans qui a perdu sa mère avorte d’un enfant qu’elle aurait pu avoir avec Luke, le fils du pasteur, son amour de jeunesse. Comment supporte-t-on une image qui colle à la peau ? Tout le monde à Oceanside (Californie) la considère comme « la fille d’une suicidée ». Aubrey, sa meilleure amie a également connu des tempêtes familiales, des moments difficiles. Les deux jeunes filles se retrouvent liées à Luke. C’est alors que l’amour qu’elles partagent pour ce jeune homme les entraînent vers la jalousie, la trahison…

Un roman intéressant sur la vie d’une jeune Afro-Américaine ambitieuse, dévorée par son passé et par le poids du secret. Ses relations sont compliquées, incertaines, elle est tiraillée entre présent et passé. Le sujet de la maternité est très largement abordé dans ce roman. Qu’est-ce qu’être mère ? Quelles responsabilités attendent les femmes qui décident de le devenir ? Que ressent-on quand le présent bouleverse les bons souvenirs ?  La question raciale est également citée.

Une fiction agréable et fraîche bien que socialement sérieuse. Très bon livre !

Brit Bennet a 27 ans. Elle est diplômée de littérature à l’Université de Stanford. Elle a gagné de nombreux prix littéraires et signe son premier roman.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités