Mal De Pierres – From The Land of the Moon (2016)

Mal de pierres. Gabrielle, une femme libre et passionnée, a épousé un homme qu’elle n’aime pas. C’est un homme respectable et responsable, mais la jeune femme n’a jamais éprouvé de sentiments. Elle revendique d’être une femme libre à l’époque où le mariage pèse un poids considérable. Gabrielle assume son indépendance d’esprit, ce qui fait scandale dans son village. Lors d’un séjour en centre pour traiter ses calculs rénaux, la maladie du « Mal de pierres », elle rencontre André, un vétéran de la Seconde Guerre mondiale. Il est sensible, cultivé et charmant. Une passion grandit entre les deux personnages. Gabrielle se sent revivre…

La thématique de ce film est très intéressante. Toute l’intrigue se concentre sur un fantasme. L’héroïne qui n’a pas la vie qu’elle aurait souhaitée, retrouve l’envie de vivre auprès d’André, un homme ténébreux qui garde une part de mystère. À ses côtés, elle brûle de désir. Le contact charnel lui fait retrouver le bonheur. Ensemble, André et Gabrielle ne font qu’un. L’héroïne a toujours ressenti le besoin d’affection. Elle trouve réconfort, plaisir et douceur en le personnage d’André. Son désir de l’Homme est si fort que le fantasme est immense. André n’est qu’illusion, est le noyau imaginatif de toutes ses envies, de tous ses désirs refoulés. Le chemin de vie qu’elle imagine avec ce blessé de guerre a lieu avec José. Un film fantasmatique sur le ressenti d’une femme piégée par une vie qu’elle n’a pas choisie. Les dialogues qu’elle noue avec les deux hommes sont intimes, loin du public. Avec l’un, elle est rebelle et révoltée, avec l’autre, elle est heureuse et apaisée. Le film est assez sombre d’apparence. Il analyse le désir et le fantasme « sexuel » de l’être humain.

Film de Nicole Garcia avec Marion Cotillard, Alex Brendemühl et Louis Garrel, en compétition au Festival de Cannes 2016.

 

Film de Nicole Garcia avec Marion Cotillard, Alex Brendemühl et Louis Garrel, en compétition au Festival de Cannes 2016.

Publicités